Taille d'une montre de luxe

La taille, ça compte ?

Ne faisons pas durer le suspens plus longtemps, en horlogerie aussi, la taille compte car elle a une influence importante sur le style, mais aussi sur le confort.

TENDANCES ET DÉBATS D'IDÉES

Si vous vous intéressez aux montres depuis un certain temps, vous ne pouvez pas ne pas avoir remarqué que la taille moyenne des montres a significativement augmenté lors de la dernière décennie. On note toutefois que, depuis quelques mois, celle-ci se stabilise voire même diminue; il est vrai que cette course au diamètre ne pouvait perdurer sans risque de voir confondues belle horlogerie et belle horloge...

Ces changements de tendances font que, sans qu'on sache réellement pourquoi, la taille des montres engendrent souvent des débats très animés entre les passionnés de belles montres. Chacun y livre avec force conviction sa vision de la bonne taille et bien sûr des mauvaises.

S'IL NE DEVAIT Y EN AVOIR QU'UNE

Il n'est évidemment pas question ici de relancer un tel débat car, soyons clairs, il n'y a ni bonne, ni mauvaise taille, tout est une affaire de goût et seul l'essai au poignet pourra livrer un verdict fiable.

Cependant, pour éviter les essais décevants, il est tout de même chaudement recommandé lors de la préselection de respecter une règle pour que la montre ait plus de chances de poser convenablement sur le poignet. Ainsi, il faut regarder son poignet par le dessus et considérer sa largeur : la longueur du boitier de la montre, de cornes à cornes, doit idéalement être inférieure à cette largeur.

Même s'il est à prendre en considération pour la longueur du bracelet, la mesure du tour de poignet n'est donc pas suffisante; les différences morphologiques font que certains poignets sont plus plats et d'autres plus ronds. Même avec des tours de poignets similaires, certains porteront donc mieux certains diamètres que d'autres.

AFFAIRE DE GOÛTS ET DE STYLE

Dans le cadre défini par cette recommandation, lorsque la montre est centrée, la distance entre le bout des cornes et le bord du poignet devient une affaire de goût et de style.

Pour un style casual ou sportif par exemple, la montre peut tout à fait occuper toute la largeur du poignet ou presque, chose à éviter pour un style plus habillé ou conventionnel, ne serait-ce que pour que la montre puisse passer sous une manche de chemise...

Et pour ceux qui souhaitent porter la même montre en toute circonstance, de nombreux modèles proposent un parfait compromis.

ET L'ÉPAISSEUR ?

Les belles montres sont généralement harmonieusement proportionnées et le choix du diamètre induira plus ou moins l'épaisseur de votre garde-temps.

On constate tout de même généralement que plus il y a de fonctions et de complications, plus le mouvement est complexe, plus les cadrans et aiguilles se superposent, et plus l’épaisseur totale de la montre est importante.